Comment aider un proche qui souffre d’anxiété

L’anxiété constitue actuellement le principal problème en matière de santé mentale. Environ un tiers de la population en serait affecté. L’anxiété est un mécanisme naturel en réaction à quelque chose qui nous fait peur, mais son intensité varie en fonction des personnes et du danger perçu. À la base, l’anxiété permet aux être humains de survivre, car elle provoque des réactions comme l’esquive ou l’évitement. Les proches de l’individu anxieux sont fréquemment témoins de divers comportements difficilement compréhensibles de leur part, comme des évitements, des fuites, des rituels, des demandes de réassurance, des attaques de panique, etc. Au fur et à mesure que le trouble anxieux persiste, des conflits peuvent survenir entre les deux personnes. D’un côté, la personne qui souhaite aider celle qui souffre d’anxiété peut se sentir impuissante, frustrée et devenir intolérante face aux manifestations d’anxiété. Tandis que de l’autre côté, la personne anxieuse peut se sentir incomprise et tenter de s’isoler afin de ne pas impacter son entourage. Pour éviter ces situations, il est nécessaire de bien comprendre la problématique afin d’aider les personnes anxieuses de son entourage à aller mieux. Aujourd’hui, je vous explique comment faire.

Écouter le problème

Tout le monde ne sait pas définir ou détecter l’anxiété. Il faut donc être à l’écoute des mots comme « je me sens stressé », « je suis tendu », « je suis préoccupé » ou « je n’arrive pas à me détendre »  chez les personnes anxieuses pour prendre conscience de leur état. Ces mots sont en effet des signes qui permettent de jauger leur niveau d’anxiété. Après avoir détecté l’anxiété chez un proche, il est bon de le questionner sur son état, sur ses pensées lorsqu’une crise d’anxiété survient et sur la durée de ces crises. Le fait de le questionner permet de clarifier ce qu’il se passe dans sa tête pour qu’il prenne également conscience de son état. Prendre conscience de son état est le premier pas vers la guérison et vers la recherche de moyens pour guérir.

Identifier une crise de panique

Une crise de panique peut se définir par une montée d’anxiété qui prend le contrôle du corps et de l’esprit. Lorsqu’une crise de panique survient, la personne qui en est victime a tendance à dire qu’elle a très chaud, qu’elle à l’impression qu’elle va s’évanouir ou qu’elle a très mal au ventre, par exemple. Il existe aussi d’autres symptômes comme les tremblements, les maux de têtes, l’impression de faire une crise cardiaque, pour n’en nommer que quelques uns. Il faut donc s’intéresser à ce qui arrive à cette personne, lui demander ce qu’il se passe et l’interroger sur ses pensées. Ainsi, elle va prendre conscience qu’elle est en pleine crise de panique. Et très souvent, lorsque la personne se rend compte qu’elle fait une crise, les symptômes sont moins intenses et moins longs (en moyenne, une crise de panique dure 15 minutes). La personne anxieuse vous sera alors très reconnaissante de l’avoir aidé.

Inciter les personnes anxieuses à consulter

Si l’on constate qu’une personne de son entourage qui est généralement calme, pas stressée et pas nerveuse, commence à devenir très nerveuse et présente les symptômes de l’anxiété, il faut tout d’abord l’inciter à consulter un médecin car il se peut que ce soit une condition médicale car certaines conditions ont des symptôme très près de ceux de l’anxiété et il vaut mieux être prévenant. Toutefois, si vous pensez que c’est plutôt de l’anxiété et que cette personne se retrouvent handicapées dans leur vie à cause de cette problématique. Par exemple, vous voyez qu’elles ne peuvent plus réaliser certaines actions comme conduire un véhicule ou même travailler, à cause de leur trop grande nervosité, il serait bon qu’elle consulte un psychologue ou un psychothérapeute qui utilise la thérapie cognitivo-comportementale. Il a été prouvé que cette thérapie est la plus efficace pour traiter les troubles liés à l’anxiété. Inciter un proche anxieux à consulter est vraiment la meilleure aide que l’on puisse lui apporter dans ce cas.

*** Faites une différence aujourd’hui ***

Souvenez-vous que plusieurs personnes visitent notre site pour apprendre, explorer et s’inspirer. Votre perspective est peut-être exactement ce dont une autre personne a besoin d’entendre pour trouver le courage de reprendre le contrôle de sa vie.

Si vous avez trouvé cette capsule vidéo ou cet article utile, s’il vous plaît partagez avec vos collègues de travail, clients, amis, membre de votre famille – quelqu’un à qui vous croyez peut bénéficier de ce support dans sa vie.

Un énorme merci de faire de cet endroit un lieu perspicace de soutien où l’on peut se sentir en confiance de partager ensemble.

Showing 3 comments
  • Lucille
    Répondre

    Merci Karine
    Étant moi-même prise avec un trouble d’anxiété , plus toc ,je peux assurer que l’isolement , ainsi que l’évitement ne servent à rien.
    Ce qui est important ici ,est d’arriver à briser ce cycle .SI CELA EST POSSIBLE?
    Prendre l’air .
    Respirer profondément calmement .
    Voir le beau autour de soi.
    Faire une belle marche.
    Faire une belle course à pied .
    Jaser avec une amie .
    Serrer cette amie dans nos bras.
    Une belle lecture.
    Faire une activité qu’on aime vraiment.
    Rire Sourire.
    S’aimer , s’aimer justement.
    Encore voir le beau et remercier.
    Je vous souhaite une respiration d’amour , le bien-être du, du corps, de l’esprit et du cœur, l’harmonie.
    Bonne journée.
    Xxx

    • Karine Ruel
      Répondre

      Bonjour Lucille,

      Un énorme merci pour ces beaux petits trucs. Ce sont d’excellents conseils très inspirants. Merci pour votre partage <3

      Je vous souhaite une très belle journée à vous aussi!
      XoX

  • Claire
    Répondre

    Bonjour, merci beaucoup pour cet article. Mon compagnon fait des crises d’angoisse très impressionnantes, qui parfois s’estompent, mais reviennent toujours de plus bel. Je me sens impuissante, car je n’arrive pas a l’aider, il ne parvient pas à me dire ce qui l’amène à être dans cet état, et il refuse de se faire aider en allant consulter un psychologue. Comment le convaincre ? Merci pour votre réponse.

Leave a Comment


Contactez-moi

Questions? Besoin d'aide? Envoyez message et je vous répondrai dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt