Comment éviter le syndrome d’épuisement professionnel

Conduire avec un pied sur l’accélérateur et un pied sur le frein ne t’emmènera probablement nulle part et te fera certainement perdre des pièces vitales sur ta voiture.

Le même principe va pour toi.

On vit dans un monde où tout le monde à de l’ambition. On veut changer le monde, on veut courir après cette nouvelle opportunité. On donne souvent trop et on finit par se sentir à bout, fatigué, vidé.

Dans la capsule d’aujourd’hui, je te donne des trucs qui je l’espère t’aideront à éviter le syndrome d’épuisement professionnel, communément appeler le burnout.

Le syndrome d’épuisement professionnel n’est pas quelque chose que tu dois accepter comme une finalité, tu peux t’en sortir et encore mieux, tu peux l’éviter. N’attends pas d’être trop épuisé.

J’aimerais savoir ce qui t’as le plus aidé, que ce soit parmi les conseils donnés dans cette capsule ou tirés de ta propre expérience.

« Est-ce que tu t’es reconnu dans certains points? Es-tu du genre à trop donner et à t’oublier ? »

Laisse-moi un commentaire ici et ajoute autant de détails que tu le veux.

Rappelle-toi, il y a des centaines de personnes incroyables dans notre communauté qui ont gagné énormément de soutien, de réconfort et d’inspiration par vos marques de générosité.

Tu ne sais jamais ce que l’autre est en train de vivre et ton expérience ou tout simplement un commentaire authentique (rassurant) peut vraiment faire la différence.

Merci de contribuer ici à faire la différence.

Avec tout mon amour,

XO

Karine

Showing 10 comments
  • Yvonne Cabosart
    Répondre

    Bonjour Karine ,
    en effet je me reconnais dans tout ce que tu expliques et j’ai fait il y a 6ans une grande dépression suite à un épuisement physique et affectif. Je m’en suis sortie sans médicaments en appliquant les solutions que tu proposes, les plus difficiles à appliquer pour moi étaient de dormir car j’ai perdu mon sommeil et de déléguer certaines tâches, mais petit à petit j’ai repris le contrôle de ma vie.
    Merci pour tes conseils, Yvonne

    • Karine Ruel
      Répondre

      Bonjour Yvonne,

      Un énorme merci pour ton partage. Je trouve que le fait que tu aies réussi à guérir sans l’aide de médicament est très inspirant. Je suis d’avis que certaine situation exige la prise de médicament mais dans bons nombres de cas, on peut faire sans et je te remercie d’avoir partagé ce détail de ton histoire.

      Je te félicites aussi pour ton courage et ta persévérance. <3 Xx

  • Pascale
    Répondre

    Très intéressant comme toujours.
    Cependant il manque a mon avis le conseil de se (re)connecter à la nature par une marche quotidienne au parc,en forêt ou a la campagne ……le vert est tellement apaisant.
    Moi ça me protège du burnout….

    • Karine Ruel
      Répondre

      Bonjour Pascale,

      C’est un excellent conseil !! Merci beaucoup de l’avoir soulignée. Je suis tout à fait d’accord. Il y a une connection indéniable de l’âme avec la nature.

      Je te remercie encore une fois! Ce petit conseil saura sûrement inspirer beaucoup de gens <3

  • Ghislain
    Répondre

    Tellement Raison Karine et moi mon plus grand défaut est que j’ai de la difficulté à demander de l’aide j’essai de tout faire moi-même ?

    • Karine Ruel
      Répondre

      Bonjour Ghislain,

      Je te comprend totalement! Je suis très perfectionniste donc j’ai aussi beaucoup de difficulté à déléguer. Cependant, j’ai appris à mettre mes priorités à la bonne place. La vie est bien trop courte pour se tuer au travail ou tout vouloir faire soi-même tout le temps. 😉 Merci pour ton message! 🙂

  • Kevin Parker
    Répondre

    Bonsoir Karine et merci pour cette belle vidéo! Oui absolument je me reconnais beaucoup dans ce sujet que tu abordes dans ta vidéo. Au début de ma carrière il m’est arrivé souvent de me négliger et oublier de prendre le temps de me resourcer. Cette pression qui nous entoure de performer à un certain niveau peut être très nocive. Ayant toujours été un étudiant examplaire, que ce soit au niveau académique ou sportif, j’ai ressenti le besoin dans ma carrière de conserver ce statut de « top performer ». Malheureusement, un moment donné, la fatigue a pris le dessus et j’me suis écroulé. Comme tu le dis dans ta vidéo, il n’a pas été facile de « rembarquer sur la selle », mais le côté positif de cette expérience pénible est que j’ai appris une bonne leçon de vie qui est que la santé c’est la richesse (health is wealth). Ne négligez pas votre santé et bien-être. Sans ceux-ci, vous n’avez rien du tout!

    • Karine Ruel
      Répondre

      Bonjour Kevin,

      Un énorme merci pour ton partage. Tu soulèves de très bons points, comme ce besoin d’exceller que nous avons un peu tous et qui parfois nous ronge. Il faut savoir s’arrêter à un moment donné. J’admire le fait que tu as su retenir quelque chose de positif de cette expérience pénible, tu as une belle philosophie de vie. Bravo et merci pour ce beau message. Il est inspirant.

      En effet, si nous avons la santé, nous avons tout! 🙂

  • Catherine
    Répondre

    J’ai il y a 1 an été en arrêt de travail pour environ 6 mois! Car nouvelle dans mon bureau j’ai trop donné surtout que je voulais me démarquer des autre et j’ai toujours dit oui a tous les dossiers qu’on me donnais jusqu’au jours ou le stress ma rattraper! Jai 25 ans et maintenant je vie a tous les jours avec de l’anxiété et des médicaments! Je peut donner comme conseil d’en parler, de relaxer mais surtout penser a sois même! Et faire du sport est prouvé que sa aide beaucoup 🙂

    • Karine Ruel
      Répondre

      Bonjour Catherine,

      Merci pour ce beau partage, tu es courageuse. <3 Tu as raison, en parler est primordial et ensuite relaxer, penser à soi-même et faire du sport sont d'excellents conseils. Continue d'appliquer ces conseils à ton quotidien et j'espère sincèrement que bientôt ton anxiété sera diminuée. 🙂

      Xx

Leave a Comment


Contactez-moi

Questions? Besoin d'aide? Envoyez message et je vous répondrai dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt